Figure emblématique  du continent africain et mondialement connu pour son timbre vocal, Papa Wemba est considéré comme l’un des piliers de la rumba congolaise. Pendant près de cinquante ans de carrière, celui que le public surnommait « Le chef du village Molokai » a su imprimer sa marque grâce à ses tubes qui véhiculaient entre autres le patriotisme, la tolérance, la paix, l’amour, et l’expérience d’un artiste à la recherche d’un rapprochement avec son auditoire.

Chantée en lingala, une langue parlée en Afrique Centrale, la chanson « Mama » a sans doute bousculé la conscience des uns

Lire l'article complet