Musik

  ARTISTE   STYLE   PAYS   ANNÉE   LABEL  

Momo le doyen

Momo Wandel Soumah / Blue Saphir / 2003

Titres du CD présentés par Laurent Chevallier

"Le blues du chef de village" (B.O. de " Circus Baobab ")
Momo a composé ce morceau pour les premiers spectacles du film " Circus Baobab " en Guinée (mars-avril 2000) : "la légende du singe tambourinaire". Sous son arbre, Momo déguisé en chef de village, se lamentait de ne pas posséder de tam–tam pour faire danser et séduire les femmes africaines ! A l'époque, seul le singe tambourinaire possédait ce secret. Jusqu'au jour où le chef Momo envoya son meilleur chasseur dans la forêt pour attraper le singe percussionniste. Et c'est depuis ce jour que les singes, ayant perdu le tambour, se tapent sur la poitrine par dépit...

"Itinérance" (B.O. de " Voyage au pays ")
Baba Camara, qui avait 13 ans lors de son premier film " l'Enfant Noir ", découvre la France 10 ans plus tard. Dans ce Voyage au pays des peaux blanches (2003), il va partir à la rencontre de jeunes français qui l'ont découvert au cinéma et qui vont le connaître en réalité. Rencontres de deux mondes, de deux cultures...

"Signoya live" (B.O. de " Circus Baobab ")
Chanson de Momo contre le racisme interprétée en public (mars-avril 2000) lors de la tournée du film " Circus Boabab ", en Guinée et chantée sur les stades de football devant des foules immenses : 20 000 personnes à Labé (Moyenne Guinée), 35 000 personnes à Kankan (Haute Guinée) et 50 000 personnes à N'Zérékoré (Guinée forestière).

"Ecoutez-moi, écoutez ce que j'ai à vous dire ! Le racisme n'est pas bon dans notre pays. En Guinée, il n'y a pas de racisme entre Soussou, Peulh, Malinké. Ce n'est pas bon. Entre Kissi, Toma ou Guersey. C'est ça qui tue un pays... Arrêtons-ça !". Il existe une version studio de ce titre sur le 2° album de Momo "Afro Swing" chez Fonti Musicali.

"Balade Baga" (B.O. de " Aoutara ")
La Guinée comporte 26 ethnies différentes. L'ethnie Baga est restée très animiste. C'est la seule ethnie matriarcale. Les hommes ont le pouvoir officiel : chef de village, de canton, etc… Mais, en réalité, les femmes baga possèdent les vrais pouvoirs : santé, éducation, etc.
Elles se réunissent dans une case spéciale, la case des femmes, et se présentent là sans costume, nues, pour que la vérité passe entre elles. Contrairement aux femmes des autres ethnies, les femmes Baga ont le droit de taper sur des tambours. Momo était baga et a composé ce morceau pour accompagner le retour dans leurs villages de la troupe Baga Guine de Conakry (janv 96)

"Errance à Conakry" (B.O. de " l'Enfant Noir ")
Baba Camara, âgé de 13 ans, est l'interprète principal du film " l'Enfant Noir ". Il quitte pour la première fois son village de Kouroussa pour se rendre à la capitale, Conakry, et y poursuivre ses études. (janv – fev 1993)
En ville, il découvre la violence du monde urbain. A la sortie du collège, il se fait racketter et se met à errer en ville... : "errance".

"Afro Blue" (B.O. de " L'Enfant Noir ")
" Afro Blue " a été composé par Mongo Santa Maria puis est devenu un thème de jazz célèbre grâce à l'interprétation mémorable de John Coltrane.

Momo et son sextet en ont fait une version afro jazz tout à fait originale. Cette nouvelle version qu'on pouvait découvrir dans le premier album de Momo, "Matchowé" (cf budamusique.com) a été arrangée en musique de film pour accompagner le voyage de Baba, " l'Enfant Noir ", jusqu'à la capitale. Baba quittait réellement son village pour la première fois et découvrit alors son pays : la Guinée.

"Générique fin" (B.O. de " L'Enfant Noir ")
Fin du film L'Enfant Noir (mars 1993) : Baba s'éloigne en marchant sur un vieux pont "Eiffel" où plus aucun train ne passe depuis longtemps. Ce pont franchit un fleuve, le Niger. De l'autre côté se trouve certainement un monde inconnu.
En Afrique, le fleuve sépare toujours le monde connu du monde inconnu et un étranger vient toujours de l'autre côté du fleuve...

"Felenko métis" (avec la troupe Circus Baobab)
Momo m'avait fait la surprise un jour de me demander de le rejoindre pour prendre la guitare et l'accompagner dans cette version blues de Felenko (2003). Une version appelée donc "Felenko métis "puisque c'est le seul titre de cet album où un musicien non africain accompagne le doyen. Felenko est un chant traditionnel baga qui s'adresse à la fée de la forêt " felenko" pour qu'elle accepte les offrandes et protège la jeunesse des villages baga.

"Elmo Mory Léo" (avec la troupe Circus Baobab)
Lors d'une tournée en France de la troupe du Circus Baobab (juin 2001 à Auch), nous avons eu l'occasion de baptiser avec toute la troupe d'artistes et techniciens et l'équipe de Ciné 32, notre fils Elmo Chevallier-Camara. Momo avait rien trouvé de mieux que de nous offrir cette chanson pour lui... "Elmo dont le nom va briller comme une étoile "!! Sacré Momo...

Dernier souffle wandelien (B.O. de " Momo le doyen ")
Lors de l'enregistrement de la musique de " Voyage au pays des peaux blanches " (2003), j'avais demandé à Momo de jouer seul au saxo, sans les autres musiciens, au cas où une séquence du film nécessiterait quelques notes isolées.
C'est cet enregistrement qui est devenu le thème majeur de l'annonce de son décès dans "Momo le doyen".

C'est là le dernier enregistrement connu de Momo, la dernière création du doyen...


Voter pour cet album



Acheter l'album

Amazon.fr