En Tanzanie, où la musique est une quasi-religion, plusieurs artistes-musiciens de renom ou anonymes ont spécialement écrit une chanson, ou publié des contenus pour un candidat à la Présidentielle ou aux Législatives prévues, ce 28 octobre. Une opération qui rapproche les candidats à leurs potentiels électeurs.

Propulsées par les réseaux sociaux et les programmes radiotélévisés, les chansons de campagne électorale n’ont rien à envier aux affiches, calicots et banderoles qui envahissent les rues de la Tanzanie pour les élections présidentielles et législatives de ce 28 octobre. D’autant que « le Bongo flava », un genre

Lire l'article complet